Fondée en 1791, Girard-Perregaux fait partie des manufactures doyennes de la haute horlogerie. Près d’un siècle après sa création, très exactement en 1867, Girard-Perregaux met au point son premier calibre sous trois Ponts d’Or. Une mécanique signature à l’architecture unique. Au point d’être reconnue de tous à l’occasion de l’Exposition Universelle de Paris de 1889, où elle remporte la médaille d’or. Respectant les codes basés sur le nombre d’or, cette mécanique consiste en trois Ponts en forme de double flèche entièrement décorés à la main qui recouvrent le cadran à la façon d’un moucharabieh précieux. Effet de style encore et toujours d’actualité. La preuve ici avec la Free Bridge, un modèle inédit rendant hommage à la légende du pont arborant un design résolument contemporain associé à une extraordinaire expertise horlogère…

« Avec ce modèle, nos maîtres-horlogers ont réinventé les célèbres Ponts de la marque. Le design de la Free Bridge a été affiné pour aujourd’hui et au-delà. De plus, son style s’avère spectaculaire tout en restant assez abordable », nous explique Patrick Pruniaux, CEO de Girard-Perregaux.

La Free Bridge affiche ainsi haut et fort à 6 heures sur un cadran tridimensionnel un Pont reconnaissable à sa forme flèche et fait appel, pour son calibre GP01800, à la technologie silicium. Un matériau réservé au sérail de la haute horlogerie, aux propriétés adaptées à l’extrême précision mécanique. Léger et peu sensible aux champs magnétiques, il n’est pas sujet à la corrosion, ne souffre pas des changements de température et est capable de prendre les formes les plus élaborées.

Boîtier en acier, 44 mm de diamètre, mouvement automatique, bracelet en veau effet tissu.

www.girard-perregaux.com